Flore

Animation stop motion

court-métrage animé – 5:30 min
(2019)

À travers ce court-métrage, je mets à l’épreuve du mouvement mon travail de gravure en animant, image par image, des monotypes découpés.
Flore devient la prolongation vivante d’un univers graphique d’ordinaire figé et propose ainsi une dimension inhabituelle au monde de l’estampe.

(Synopsis)
Expérience poétique, Flore déploie une fresque végétale à la lisière de l’intime et du fantastique, où l’oeil, comme celui du papillon, déambule de spécimen en spécimen. Dans le jardin d’un rêve, le vivant se métamorphose et les êtres se révèlent.

> voir le film

 

Flore (Teaser)

 

 

Making off


Sans idée préconçue, je compose une sorte de banque d’éléments graphiques en papier découpé avec laquelle je peux jouer spontanément sur le plateau. Deux « familles » se sont ainsi constituées : des éléments d’ordre végétal, et d’autres d’ordre anatomique. Le travail d’animation opère comme une sorte d’hybridation entre ces deux matières. La métamorphose devient l’élément central du film et le vecteur principal de mouvement.

Élaborée sans scénario ni story-board préalable, la création du film est vécue comme expérience à part entière. Du tournage au montage, je pars à chaque fois de la matière accumulée et se laisse guider par ses images pour construire son projet. Les éléments de papiers découpés trouvent leur place sur le plateau au moment du tournage. Les scènes filmées s’assemblent, s’articulent au fur et à mesure du montage.

Flore devient naturellement terrain de jeu d’apparitions, de métamorphoses. Par le mouvement, je tente de créer la surprise et l’enchantement. Comme pour retrouver l’émotion du surgissement de la vie dans ses images jusqu’alors fixes. Le film devient la métaphore même de ce qui se passe dans mon travail. Le passage de l’inertie au vivant.